Pages Menu
Categories Menu

Recent From

More

Find us on Google Plus

Twitter

Most recent articles

Ramadan et terrorisme : l’État islamique ne compte pas jeûner

Posted by on Juin 18, 2016 in Actualité Internationale |

Depuis une dizaine de jours, le Ramadan 2016 a commencé et continuera jusqu’à la première semaine de juillet. Les musulmans attendent ce mois sain chaque année pour se rapprocher de Dieu et de l’islam. C’est ainsi que les fidèles se réjouissent de jeûner durant la journée jusqu’au coucher de soleil pendant tout un mois en signe de gratitude envers Dieu. Nous en profitons pour souhaiter un bon Ramadan dans la paix pour nos lecteurs musulmans qui font le Ramadan à Paris (un petit calendrier sur ce site pour les parisiens) ou partout ailleurs.

Le verset 181 du deuxième Sourate du Coran porte le message d’Allah envers les jeûneurs : « La lune de Ramadan, dans laquelle le Coran est descendu d’en haut pour servir de direction aux hommes, d’explication claire des préceptes, et de distinction entre le bien et le mal, c’est le temps qu’il faut jeûner. Quiconque aura aperçu cette lune se disposera aussitôt à jeûner. Celui qui sera malade ou en voyage jeûnera dans la suite un nombre de jours égal. Dieu veut votre aise, il ne veut pas votre gêne. Il veut seulement que vous accomplissiez le nombre voulu, et que vous le glorifiiez de ce qu’il vous dirige dans la droite voie ; il veut que vous soyez reconnaissants. » (Traduction de Kazimirski Biberstein). Et si la majorité des musulmans tiennent à traduire ce message pacifique dans leur quotidien en se comportant de la meilleure manière possible durant ce mois, les djihadistes semblent croire le contraire : pour eux, c’est le mois propice pour faire couler plus de sang.

Le Ramadan : la porte des conquêtes islamiques ?

Malgré tous les principes spirituels et pacifiques du Ramadan, l’État islamique a décidé de ne pas jeûner, pas sur la nourriture et boisson, mais sur la tuerie et la violence qu’il pratique partout dans le monde. En 2015, son porte-parole, Abou Mohammed Al-Adnani, a annoncé « un désastre pour les infidèles…chiites et musulmans apostats », avant de le reconfirmer cette année en appelant à « la mobilisation des troupes de l’EI à l’occasion du Ramadan », affirme Madjid Zerrouky, journaliste qui suit l’actualité du djihad dans le Monde.

Ces djihadistes ne blaguent pas et leurs intentions criminelles se sont déjà confirmées avec la tuerie d’Orlando, revendiquée par l’EI où un américain d’origine afghane – Omar Mateen – a tué 51 personnes dans une boite de nuit gay dans les premiers jours du Ramadan. En France également, l’État islamique a revendiqué l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville au Yvelines dans le début de la deuxième semaine du mois sacré.

Tuer pendant le Ramadan a plus de charme pour les djihadistes ?

Malheureusement, nous ne sommes pas dans un jeu vidéo où les joueurs s’amusent à tuer des personnages fictifs, mais nous sommes face à une organisation terroriste qui prend du plaisir à tuer pendant le Ramadan. En effet, mourir en martyr pendant ce mois a une valeur noble dans l’islam ce qui attire « l’appétit » des djihadistes et les motive à être plus violent. Ceci révèle aussi un symbole historique puisqu’il est connu que deux des plus grandes victoires musulmanes dans l’histoire ont été enregistrées au Ramadan respectivement en 624 (la bataille de Badr) et en 630 (lorsqu’ils se sont emparés La Mecque) ce qui motive l’État islamique pour continuer ce palmarès historique.

De point de vue stratégique, l’État Islamique trouve mieux ses comptes pendant que ses ennemis jeûnent. Ayant des difficultés miliaires avec la perte de territoire qu’ils enregistrent en Irak et en Syrie, les djihadistes ont l’occasion de frapper de grands coups surtout qu’ils feront face à des unités d’armée qui tournent au ralenti et qui n’opèrent pas à des grandes manœuvres militaires durant cette période. En gros, le Ramadan permettra à l’EI de rassembler ses troupes et replacer ses tactiques avant d’attaquer les pays ennemis. Ces derniers ne doivent pas se croire en vacances, car les terroristes portent bien de grandes attentes pour une « large récolte » pour ce Ramadan.

Nous vous laissons écouterle discours de Tariq Ramadan à propos de cette organisation de l’Etat Islamique :

Le Webdesigner ou comment transformer son site web en œuvre d’art

Posted by on Avr 28, 2016 in Actualité nationale |

Depuis les années 2000, le monde de l’internet a explosé et la demande dans ce domaine ne fait qu’augmenter d’où la présence de plusieurs métiers spécifique au Web tels que le métier Webdesigner qui va nous être présenté par l’une des pionniers de ce métier. Le métier de Webdesigner, c’est simplement de concevoir des interfaces. Concevoir une manière de communiquer, une manière d’interagir. Le Webdesigner doit mettre à l’aise l’internaute qui va utiliser l’interface, il faut réaliser quelque chose de simple qui va être utilisé très rapidement et très facilement. Il faut pouvoir immerger l’internaute dan ce qu’il fait afin qu’il ne sente pas le temps passer au moment où il utilise l’interface et surtout donner du plaisir à l’internaute quand il utilise l’interface. Le processus de conception ne commence pas par Le Webdesigner, il commence par l’ergonome, il va créer les conteneurs de base, des carrées et les positionner de manière a ce que ça soit simple à comprendre pour l’utilisateur. Le rôle du Webdesigner est de maniérer simple colorier ces blocs, leur donner une couleur, leur donner un style, ajouter des effets et il peut même mettre des animations. Il faut livres tout ça a un développeur qui va intégrer cette maquette, il faut lui fournir une version statique des images, un bloc image pour qu’il se fasse une idée des pages. Lui fournir des versions du fichier projet et là, il pourra les intégrer au site. Le Webdesigner, a un rôle très important pour l’image de l’entreprise, le coté publicitaire et la manière de toucher l’internaute se reposent sur lui.

Airbus A380 : « Le plus grand avion de ligne, le géant des airs »

Posted by on Avr 28, 2016 in Actualité Internationale |

L’histoire de l’Airbus A 380 commence en 1988, Monsieur Gut, le deuxième du Group Airbus est déterminé à bousculer le monde de l’aviation. Il veut faire de l’Europe un acteur majeur de la construction aéronautique, un secteur jusque-là dominé par les États-Unis et le géant de l’aviation Boeing. Lorsqu’Airbus est rentrer sur le marché dans le milieu des années 70 les compagnies américaines l’ont ignoré, à cette époque, elles n’avaient aucune confiance dans les avions européens. Airbus construit déjà des petits et moyen porteur, mais ne possède que 15 % du marché mondial. Pour se développer l’entreprise va devoir concurrencer l’avionneur le plus réputé au monde, Boeing. En 1988, le géant américain fabrique près de deux tiers des avions de ligne qui circulent dans le monde y compris l’immense Boeing 747. Les patrons d'Airbus ne supportaient pas que l’Américain puisse avoir le monopole des avions de 400 places. Les dirigeants d’Airbus s’attaquent au bijou de l’américaine Boeing le 747, lancé en 1970 le 747 est le plus grand avion de ligne au monde, c’est sans conteste le roi du ciel. Il a rendu l’aviation accessible à la population et a transformé l’économie aérienne. Surnommé le jumbo-jet le 747 permet de transporter plus de passagers à un moindre coût et ainsi de réaliser d’énormes bénéfices. Boeing a eu le monopole pendant 30 ans avec le 747, c’était le numéro 1 sur le marché. Ne 1996 les experts d’Airbus se réunissent afin de mettre au point le Super Jumbo. En 2005, le premier prototype de l’A380 est dévoilé au monde entier. Le 27 avril 2005, le premier envol du géant à Toulouse, il se soulève sans efforts. Au cour des 19 mois suivant l’appareil effectue plus de 2500 heures de vols d’essai. C’est un passage obligé pour obtenir les certifications de vol, mais pour l’A380, c’est aussi un moyen de convaincre le public qu’on peut voler en toute sécurité à bord d’un appareil aussi imposant.

Démantèlement de la jungle de Calais, l’évacuation musclé du bidonville.

Posted by on Mar 17, 2016 in Actualité régionale | 0 comments

Ce mardi également les forces de l’ordre font leur entrée dans le camp, comme la veille l’objectif est de vider la partie sud du campement de calais qui comptait entre 800 et t 3 500 personnes selon les sources. Policier et CRS tentent de convaincre les migrants de rejoindre les centres d’hébergement proposé par la préfecture certains refuse de quitter les lieux et menacent les policiers avec des couteaux. Ils sont neutralisés, malgré la résistance opposée par certains l’opération se déroule dans le calme en début de journées.

En début de soirée des incendies ont éclatés ce dernier été maitrisé par les pompiers qui eux même était encadré par une centaine de CRS.

Au total, 102 centres d’orientations et d’accueil disséminés dans toute la France, peuvent accueillir les hommes et les femmes qui le souhaitent sans compter le centre provisoire installé en périphérie de la jungle. Lundi une cinquantaine de réfugiés ont accepté ces propositions d’hébergement, pour les autorités le travail de terrain continue afin d’inciter les migrants à partir, car selon elle une solution existe pour chacun.

Il y a 1300 places qui sont occupé dans le centre d’accueil provisoire il en reste 200, les autorités ont la possibilité de loger tout le monde sans aucun problème et dans des conditions décentes. Ce mardi, les pelleteuses ont encore déblayé les abris de fortunes et les ordures laissés sur le sol dans un contexte moins tendu que lundi ou des affrontements ont éclaté.